Inscription Newsletter

Ne ratez plus aucun article ni aucune activité !

Suivez nous sur facebook !

  • Facebook Social Icon

© 2020 Le Jardin des Happycuriens

Designer sa vie grâce à la Permaculture : capter et stocker l'énergie

Texte de Josh Davis

Traduit par Audrey Le Bris

Les principes de la Permaculture peuvent nous aider à effectuer des changements efficaces et durables non seulement sur notre terrain, mais aussi dans nos vies, afin que nous devenions le changement que nous espérons voir dans le monde.

 

Deuxième partie de notre mini-série où nous passons en revue les 12 principes de David Holmgrem, pour comprendre ce qu’ils peuvent apporter à notre vie personnelle ( la fameuse zone 00).

 

Aujourd'hui, nous explorons le principe : capter et stocker l'énergie.

 

Tous les êtres vivants sont des experts dans l’art de stocker l’énergie… sauf nous.

 

Les animaux sont constamment en train de conserver leur énergie, afin de pouvoir l’utiliser quand ils en auront besoin.

 

Même si nous avons développé des techniques incroyables qui nous aident parfois à consommer moins d’énergie, nous en gâchons également une quantité colossale.

 

Être plus efficace et gaspiller moins d’énergie aurait des répercussions très positives sur notre santé, notre richesse et donc sur notre qualité de vie.

En effet plus un système est capable de réutiliser et maintenir haut son niveau d’énergie, plus ce système est riche et plus ce système est sain.

 

On peut apprendre beaucoup sur l’énergie en observant la nature et il est possible de transposer ces enseignements à de nombreux domaines de nos vies. Passons-en quelques uns en revue.

  • La santé

Quand la santé va, tout va. C’est la partie la plus importante de nos vies, sur laquelle nous devrions nous concentrer.

 

Tant de gens mettent de côté leur santé à cause de contraintes de temps qu’ils s’imposent à eux-mêmes.

 

« Je n’ai pas le temps de faire de l’exercice », « je n'ai pas le temps de manger un vrai repas » : ce sont des excuses que nous avons tous utilisées au moins une fois.

 

Pourtant, meilleure est notre santé, mieux nous serons en capacité d’agir pour le bien de ceux qui nous entourent et pour le bien de l’écosystème en général.

  • La forme physique

Si nous sommes capables de rester en forme, alors nous avons une abondance d’énergie naturelle et renouvelable en permanence à portée de main.

 

Si nous sommes capables de courir 10 km sans s'arrêter, alors nous pouvons voyager gratuitement. Si nous pouvons soulever une lourde charge, nous n’avons pas besoin d’énergie fossile pour le faire.

 

Nous devrions développer et entraîner nos corps de manière à pouvoir l’utiliser dans des tâches nombreuses et variées, pas seulement pour une question esthétique.

 

Le mouvement est un attribut clé de tous animaux. Les humains ont évolué jusqu’ à faire partie de ceux qui bougent le mieux : nous pouvons courir, sauter, escalader, nager,nous sommes incroyablement souples....

 

La plupart d’entre nous n’utilisent pas ces capacités et c’est un gâchis d’énergie et de ressources.

  • L’argent

Même si l’argent n’est pas à proprement parlé une forme d’énergie, c’est un moyen intermédiaire d’échanger et de transférer des ressources que nous ne pouvons malheureusement pas ignorer.

 

Considérons l’argent comme un nutriment l’espace d’un instant. Une forêt ou un homme ne peut pas survivre longtemps avec une déficience d’un nutriment. Pourtant, nous nous complaisons dans la dette.

 

Comment pouvons-nous concevoir une approche monétaire plus soutenable et être prêt pour des temps plus durs ?

 

Cela ne signifie pas qu’il faille stocker des centaines de milliers d’euros à la banque ( dans la nature, l’énergie est en permanence en circulation, elle ne reste pas bloquée à un endroit ) mais plutôt que nous devrions prévoir de vivre en accord avec nos moyens, plutôt qu’endettés.

  • Le temps

 

Devant le temps, nous sommes tous égaux. 

 

Nous ne savons pas vraiment combien nous en avons et une fois écoulé, personne ne peut le ramener. Cela peut sonner un peu sombre, mais à la minute où nous sommes nés, notre temps disponible à commencer à diminuer.

 

Gâcher notre temps à faire des choses qui n’ajoutent pas de valeur à notre vie voire qui ont un impact négatif est un gaspillage d’une précieuse ressource non renouvelable.

 

Il est important d’apprendre à dire « oui » aux opportunités, mais il est aussi important de se remémorer le premier principe, d’observer quand nous ne faisons pas un bon usage de notre temps et d’apprendre à dire « non ».

  • L’énergie

C’est un point évident pour ce principe : observons nos consommations d’électricité, d’eau, de gaz, de pétrole et cherchons à réduire ces consommations.

 

Cela peut nous aider pour les points précédents. Cela peut nous aider à conserver notre argent en économisant sur les factures, cela peut nous aider à rester en bonne santé en prenant le vélo plutôt que la voiture.

 

Vivre de manière plus simple et plus consciente a également pour conséquence d’avoir un meilleur état d’esprit, une meilleure humeur.

En réduisant notre consommation d’énergie, nous réduisons notre pression sur l’écosystème global, duquel nous sommes tous si dépendants.

C’est seulement en étant attentif à redonner à cet écosystème plus que ce que nous prenons qu'il pourra se maintenir durablement.

Article précédent : Observer et interagir

Prochain article : Obtenir une production