Inscription Newsletter

Ne ratez plus aucun article ni aucune activité !

Suivez nous sur facebook !

  • Facebook Social Icon

© 2020 Le Jardin des Happycuriens

20 bonnes résolutions pour votre jardin

Texte de Kim Eierman

Traduit par Audrey Le Bris

Nous entrons dans la saison des bonnes résolutions. Cette année, n’oubliez pas votre jardin !

Voici 20 conseils pour le transformer en un écosystème plus sain.

 

1. Réduisez ou éliminez le « désert vert » (gazon / pelouse)

 

Le gazon exotique est un désert écologique improductif.

Mais attention quand vous le remplacez : n’échangez pas une monoculture pour une autre ! Plantez une grande diversité de plantes indigènes, adaptées à votre région et à ses conditions.

 

2. Améliorez la santé de votre sol

 

Tout commence avec le sol : un sol en bonne santé donne des plantes en bonne santé.

Faites un test* pour savoir d’où vous partez. Puis, travaillez avec le sol que vous avez. Essayer de modifier drastiquement votre sol est une bataille perdue d’avance**.

Dans tous les cas, le compost sera la clé de l’amélioration de votre sol***.

Notes de la traductrice :

*un test de base, que vous faites vous-même avec quelques outils très simples, vous permettra de mieux connaître votre sol. Nul besoin de faire un test complexe et coûteux dans à un labo !

** si la texture de votre sol (le pourcentage d’argile, de limon et de sable) ne peut être modifiée à échelle de temps humain, la structure, le pH le peuvent.

***Dans tous les cas, la clé est d’ajouter de la matière organique (pas nécessairement compostée).

 

3. Bannissez les pesticides synthétiques

 

Rachel Carson nous mettait déjà en garde il y a 50 ans dans son livre Le printemps silencieux.

Les pesticides synthétiques sont à proscrire, pour la biodiversité, pour vous, pour votre famille.

 

4. Évitez les pesticides naturels

 

Utilisez des pesticides naturels seulement quand ils sont absolument inévitables, en toute petite quantité et avec d’immenses précautions. Naturel ne veut pas dire inoffensif.

5. Encouragez les insectes auxiliaires

 

Plantez une grande diversité de plantes de votre région, pour fournir aux insectes bénéfiques nourriture et habitat.

Ils vous remercieront en contrôlant les populations de ravageurs et rendront inutiles tout pesticide.

Encouragez les populations d’insectes locaux. Les insectes importés que vous achetez peuvent introduire de nouvelles maladies.

 

6. Tolérez un peu de bazar au jardin

 

Une bûche, un arbre mort, une litière de feuilles, un tas de petit bois sont autant d’habitats pour d’innombrables créatures.

Les feuilles mortes sont un mulch et un compost naturels, laissez-les en place autant que possible.

 

7. Tolérez quelques dommages sur vos plantes

 

Les insectes bénéfiques doivent manger eux aussi. Et ils ne mangent pas tant que ça.

Si vous aimez voir des papillons, vous devrez sacrifier quelques feuilles pour les chenilles.

« Parfait est l’ennemi du bien » disait Voltaire.

 

8. Laissez les vivaces et des herbes en place pendant l’hiver

 

Elles fournissent un abri et de la nourriture à beaucoup d’insectes et d’oiseaux et protègent ceux qui hibernent.

9. Plantez davantage de plantes indigènes pour soutenir votre écosystème

 

Les plantes indigènes ont co-évolué entre elles et avec la faune sauvage autour d’elles.

Certaines espèces ont des interactions vraiment spécifiques. Plantez-les toutes ou vous perdrez des espèces fort utiles.

 

10. Pensez « communauté » quand vous sélectionnez des plantes

 

Les plantes ne poussent jamais seules, isolées. Apprenez quelles plantes poussent naturellement ensemble dans votre région et reproduisez ces schémas chez vous.

 

11. Eradiquez ou réduisez les plantes exotiques invasives

 

Privilégiez toujours les solutions biologiques, sinon une solution mécanique quand vous tentez de supprimer une plante invasive exotique*. Soyez persévérant et patient.

* En Permaculture, cette règle s’applique de manière générale, pas seulement aux plantes exotiques invasives. Quel que soit le challenge, on essayera de privilégier une solution biologique, à une solution mécanique. En dernier recours, on envisagera une solution chimique.

 

12. Lorsqu’une plante exotique invasive est retirée, remplacez-la rapidement et densément par une plante appropriée de votre région.

 

La compétition est la clé pour supprimer une plante invasive.

 

13. Limitez l’utilisation de plantes ornementales exotiques

 

Les plantes qui n’ont pas évolué dans votre région ne fourniront pas les mêmes services écosystémiques que les plantes indigènes.

 

14. Encouragez la biodiversité

 

Plantez les plantes les plus diverses possible.

Les écosystèmes diversifiés sont plus résilients et résistent mieux aux ravageurs, aux maladies et au changement climatique.

15. Privilégiez les formes naturelles

 

Les cultivars dont la forme diffère grandement de la plante d’origine peuvent ne pas offrir les mêmes ressources. Une sélection colonnaire d’un arbre indigène peut avoir des branches qui dissuadent les oiseaux par exemple.

*Pour bien comprendre : un fruitier planté et palissé produira plus vite mais beaucoup moins longtemps, et sera plus fragile et dépendant que le même fruitier, semé et conduit en haute tige.. Quand cela est possible, privilégiez ce dernier. Une bonne stratégie peut également être de combiner les deux.

 

16. Évitez les plantes à double fleur

 

Les plantes à double fleurs ont souvent moins de nectar et de pollen qu’une simple fleur. Elles sont même parfois complètement stériles.

 

17. Fournissez une source d’eau aux insectes et à la faune sauvage

 

Une source d’eau pure est cruciale pour la faune sauvage mais souvent oubliée dans beaucoup de jardins.

Pensez « pentes douces et rampes d’accès » plutôt que « plongée en eau profonde ».

18. Imitez les zones naturelles près de chez vous

 

Utilisez la nature comme référence et inspiration pour la structure et la sélection des plantes de votre jardin. Vous aurez ainsi un écosystème en bien meilleure santé.

 

19. Plantez toujours la bonne plante à la bonne place

 

Certaines plantes sont assez flexibles et peuvent être plantées dans des conditions variées. Mais la plupart ne le sont pas.

Un placement approprié assurera la bonne santé de vos plantes et dissuadera les ravageurs et les maladies.

 

20. Apprenez à voir la beauté dans la fonction écologique

 

« La beauté physique est seulement épaisse comme la peau »

 

 

 Sur ce, nous vous souhaitons une bonne année !

Source : Ecobeneficial